Francois-Régis Tézé

Le blog d'un passionné d'histoire

Napoléon: un commandant militaire

Aujourd’hui, François-Régis partage avec l’analyse de quelques anglophones sur la stratégie militaire de Napoléon Bonaparte. Je vous laisse votre propre commentaire 🙂

Selon Peter J. Dean BA (Hons) Napoléon était l’un des plus grands esprits militaires dans l’histoire de la guerre. Il a élargi les conquêtes de la France de ses frontières révolutionnaires à celle d’un empire qui s’étendait de l’Espagne aux steppes de la Russie. Le génie de Napoléon ne réside pas dans la révolution de la guerre elle-même, mais dans le raffinement des moyens existants. Il n’a pas proposé de changements radicaux dans la tactique, ni inventer une nouvelle méthode de mener une guerre, au contraire, il excellait dans le maniement tactique des armées de la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle.

Napoléon était un grand meneur d’hommes au cours de la période révolutionnaire avec le siège de Toulon et de ses triomphes en Italie en 1796. Ces talents ont été affinés et ont atteint leur apogée au cours des batailles d’Ulm, Austerlitz et d’Iéna dans la période de 1805 à 1806 . Vers la fin de l’Empire, les faiblesses de Napoléon comme un commandant militaire sont devenues plus évidentes. Son insistance sur la micro gestion de l’armée et l’attribution des matraques Marshal à ceux qui excellait sous sa direction, mais qui ne possédait pas un grand talent pour la commande individuelle.

Les échecs stratégiques des décisions d’envahir l’Espagne et la Russie et l’incapacité à garder les autres grandes puissances européennes divisées se sont avérés désastreux. La taille croissante et de la nature statique des armées et de la nature de plus en plus meurtrière de la guerre au cours de la dernière partie de l’Empire révélé Napoléon en capacité d’adaptation à la forme changeante de la guerre. Il est à la lumière de ses triomphes et les échecs plus tard que la réputation traditionnelle de Napoléon comme un grand chef militaire doit être jugé.(François R Tézé)

Dans son œuvre épique Les Campagnes de Napoléon David Chandler dépeint avec précision comment la « roue a tourné à cycle complet plusieurs fois » pour les impressions des capacités de Napoléon. Il avait été considéré par certains comme et un « voyou talentueux », et par d’autres comme « un génie militaire » (FR TEZE). Général James maréchal-Cornwall, un contemporain de Chandler, considère Napoléon comme «… un maître de la conduite de la guerre, il était l’artisan suprême de son métier, qui new comment faire pour la plus efficace, mais pas l’utilisation la plus économique des outils et des techniques qu’il trouva prêt à la main « . Comme Chandler il considère le génie militaire de Napoléon comme découlant de son utilisation des «outils à portée de main», mais il est également conscient des faiblesses de Napoléon en tant que commandant militaire.

Vous retrouverez l’intégralité du texte en anglais sur napoleon-series.org

Tézé Françcois-Régis

françois régis tézégénie militaireNapoléon

FR-Teze • 13 mai 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *