Francois-Régis Tézé

Le blog d'un passionné d'histoire

Napoléon Premier et les arts

Loin d’être un simple militaire, Napoléon a choisi dès le début de son règne les arts comme vecteurs de communication de son pouvoir, notamment sa glorification, sa légitimation. Ainsi, peinture, sculpture, arts décoratifs et architecture se mettent au service de la gloire de l’Empire. Nous développerons cette passion de l’Empereur avec François Régis Tézé, membre de l’association « Le Souvenir Napoléonien ».

Glorifier son pouvoir par une représentation permanente!

Les années de règne de Napoléon ont permis la vulgarisation de la peinture d’histoire et de la sculpture. Il faut savoir que la majorité des portraits de l’Empereur ne reflétait pas toujours la réalité, ils le montraient en action lors des campagnes.

En revanche, certaine statuaire suit une iconographie parfois réaliste (portraits inspirés du buste officiel de Chaudet) et idéalisée avec les effigies d’un Napoléon quasi divinisé via l’hermès sculpté par Houdon (1806).

Le nouveau style dans la peinture

Sur le site le web pédagogique, il est rapporté que dans ce nouveau style de Napoléon, deux officiers de l’Armée impériale ont été peint et conservés au Louvre. Il s’agissait d’un officier de chasseurs à cheval de la garde impériale chargeant et le cuirassier blessé qui témoignent de ce nouveau style dans la peinture.

Napoléon contrôlait la vie artistique et distribuait des croix aux artistes méritants. Ainsi, c’est sous Napoléon que la peinture d’Histoire connaît un véritable essor.

Vous trouverez l’intégralité de l’article sur lewebpedagique.com.

FR.Tézé

FR-Teze • 22 décembre 2015


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *