Francois-Régis Tézé

Le blog d'un passionné d'histoire

francois-regis-teze

Napoléon en guerre contre la Russie par François-Régis

Napoléon avant la guerre

Les états pontificaux et la Hollande n’ayant pas rigoureusement appliqué le blocus continental, l’empereur avait réuni à l’empire ces deux pays, son frère Louis, roi de Hollande, dut abdiquer et le Pape Pie VII fut retenu prisonnier.

Napoléon 1er sembla dès lors oublier son origine, il avait déjà créé une noblesse impériale, espérant y trouver un appui pour son trône: il avait fait princes, duc, comtes ou barons ses généraux et ses ministres. Comme il n’avait pas d’enfant de son mariage avec Joséphine de Beauharnais, il fit prononcer le divorce, et voulut entrer par le mariage dans une des vieilles familles souveraines d’Europe. Il épousa l’archiduchesse d’Autriche Marie-Louise, fille de François II. De ce mariage né en 1811, un fils qu’on appela François Charles Joseph Bonaparte le roi de Rome.

Tout semblait sourire à Napoléon 1er. Pourtant, la catastrophe était proche. L’Espagne n’était pas conquise, 300 000 soldats français y étaient retenus, pour combattre les Espagnols, secourus par les troupes anglaises. Et le tzar Alexandre, qui avait profité de l’alliance de Napoléon 1er, pour s’agrandir aux dépens de la Suède et de la Turquie, était disposé à écouter les propositions de l’Angleterre, qui sans cesse, l’excitait contre Napoléon 1er. François-Régis Tézé

Comment la guerre se manifeste-t-elle ?

Dès l’année 1809, les deux souverains commencent à se brouiller. L’empereur donne au tzar quelques raisons de se plaindre, mais le tzar semble chercher la guerre. Napoléon 1er, irrité, n’écoutant plus que son orgueil, déclare la guerre à la Russie. Il traverse l’Allemagne, y reçoit les hommages du roi de Prusse et d’autres princes allemands, rassemble les troupes qu’ils lui fournissent et les réunit à son armée, qui compte ainsi plus de six cent mille hommes, d’après Tézé François R, passionné de l’histoire napoléonienne.

Au mois de juin 1812, Napoléon 1er entre en Russie. Il bat en plusieurs combats les Russes qui se retirent devant lui, gagne sur eux la sanglante victoire de la Moskowa, entre dans Moscou, la seule grande capitale du continent qui n’a jamais vu ses aigles. Mais les Russes brûlent la ville, et l’empereur Alexandre, comptant sur l’hiver qui approche, ne répond pas aux offres de paix qui lui sont faites.

L’hiver vint en effet, et il fallut songer à la retraite. Napoléon 1er s’y résigna trop tard. La retraite devint une déroute. Généraux et soldats furent héroïques, mais la neige, le froid, la faim et les cosaques détruisirent l’armée que l’on appelait la Grande armée. C’est comme ça donc que la Russie fut détruite.

FR-TEZE

françois régisguerreNapoléonRussietézé

FR-Teze • 20 mai 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *