Francois-Régis Tézé

Le blog d'un passionné d'histoire

Les campagnes napoléoniennes 1803-1015

Les campagnes ou les guerres menées par Napoléon furent une série de conflits impliquant la France au début de XIXème siècle. Ces guerres trouvent leurs origines pendant la révolution et dans le cadre de la réorganisation des rapports de force en Europe. Embarquez dans l’histoire napoléonienne avec François Régis Tézé, passionné du premier et second empire.

Les méthodes et stratégies de Napoléon

E n tant que Premier Consul de France, Napoléon essaya de profiter de la très brève Paix d’Amiens signé avec l’Angleterre pour consolider l’armée française. Et cela passe par des réformes importantes au niveau économique, administratif et militaire.

A travers ces méthodes, Napoléon voulait professionnaliser les appareils bureaucratique et militaire tout en mettant en place un système de mérite qui donnait la chance aux personnes les plus talentueuses et intelligentes pour servir le régime.

Les limites des campagnes par la situation géographique

La situation géographique imposait des limites sur l’étendue des campagnes, car l’Angleterre ayant déclaré la guerre à la France ne pouvait pas lui porter un coup fatal et la France en raison de sa position insulaire ne pouvait non plus envahir l’Angleterre, mais celui-ci restait l’ennemi numéro un de la France.

La marche difficile vers Austerlitz 1804-1805

Afin de déclarer la guerre à la France une troisième coalition a été mise place par l’Angleterre juste après la proclamation de Napoléon comme Empereur.

C’est ainsi que le tout nouveau Empereur de France positionne une armée le long de la Manche pour se préparer à une invasion de l’Angleterre. Mais la Royal Navy a entravé la manœuvre française. Informé de l’intention de la Russie et de l’Autriche d’entrer en guerre contre la France, Napoléon abandonna l’idée d’invasion de l’Angleterre.

Napoléon n’abandonne pas pour autant la guerre, il décida alors de s’attaquer aux alliés de l’Angleterre (Prusse, Autriche, Russie etc.), et il finira par emporter la victoire à Austerlitz ce qui a anéanti la troisième coalition.

Il paraissait évident que la Grande Armée de Napoléon ne pouvait faire plier l’Angleterre et l’Empereur a dû mettre en place un blocus maritime continental pour affaiblir économiquement son adversaire.

Certains extraits de cet article ont été tiré du site carlpepin.com

Fr Tézé

campagnesfrançois régis tézéNapoléonpremier empire

FR-Teze • 14 décembre 2015


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *