Francois-Régis Tézé

Le blog d'un passionné d'histoire

françois-régis tézé

Le Congrès de Vienne

Au nom de la Très-Sainte et Inviolable Trinité, les puissances se sont réunis le 9 juin 1815 lors du Congrès de Vienne afin de signer l’Acte final rédigé en 300 pages en français (langue universelle à l’époque) permettant de redéfinir les cartes de l’Europe après la chute de Napoléon 1er. Revenons sur le partage des frontières européennes avec François-Régis Tézé.

Les résultats et buts de ce Congrès

Cette réunion s’est déroulée entre les Alliés avant même la bataille de Waterloo pour discuter de la restauration de l’équilibre politique tel qu’il était en 1792 et réprimer les influences révolutionnaires et libérales. Mais, le but principal était d’affaiblir la France au maximum, de ce fait ils seront à l’abri d’éventuelles nouvelles entreprises de la France, selon FR Tézé.

Les contours de l’Acte final du Congrès de Vienne

Cet Acte comportant 121 articles visait à instaurer l’équilibre entre les cinq grandes puissances autour du partage des territoires conquis par Napoléon lors de ses campagnes en Europe. Ainsi, il est stipulé dans cet Acte que:

  • l’Angleterre conserve les colonies conquises sur la Hollande et la France, notamment Trinité, Tobago, Maurice Hanovre, Malte etc.
  • la Russie bénéficie de la Pologne, la Finlande et la Bassarabie prise aux turcs en 1812
  • l’Autriche gagne la Galicie, la Milanais, la Vénétie, Tyrol ainsi que la province de Salzbourg
  • la Prusse se voit offrir la plus grande partie de la Saxe, la Poméranie suédoise, les provinces rhénanes ainsi que la Westphalie
  • la France quant à elle devrait rester dans ses frontières de 1792.

C’est ainsi que tous les territoires conquis par Napoléon ont finit sous le contrôle des grandes puissances de l’époque.

Le début du grand remaniement territorial

A partir de cet Acte, de nombreux remaniements territoriaux ont été engagés, à commencer par la:

  • création d’un royaume des pays-bas, donné à la maison d’Orange (articles 65 à 73)
    reconstitution de la Confédération Helvétique dont la neutralité est garantit par les grandes puissances.
  • le royaume de Piémont-Sardaigne se voit doter de Nice et de la Sardaigne, Gênes, la Ligurie.
  • Afin de maintenir la sûreté extérieure et intérieure de l’Allemagne, il a été créé une Confédération germanique (conglomérat de 39 États)avec comme président de droit L’empereur d’Autriche . Mais, ce dernier ne dispose que d’une seule voix, à égalité avec les autres souverains. Enfin, l’Italie se voit se diviser en sept États souverains.

À cet acte final, différents traités, conventions etc. furent ajoutés, considérés ainsi comme partie intégrante, par exemple:

La déclaration des Puissances sur l’abolition de la traite des nègres, du 8 février 1815.

François Régis T

acte finalCongrès de viennefrançois régisNapoléontézé

FR-Teze • 1 mars 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *