Francois-Régis Tézé

Le blog d'un passionné d'histoire

La médaille de Sainte-Hélène

Que signifie la médaille de Sainte-Hélène

C’est à son exil que Napoléon dicte son testament le 15 avril 1821 à Sainte-Hélène comportant trois parties. Ainsi, la troisième partie de ce testament est consacrée à la reconnaissance de ceux qui, de 1792 à 1815 qui avaient combattu pour la gloire et l’indépendance de la France. Suivez avec François Régis Tézé, Paris, toute l’histoire de la médaille de Sainte-Hélène créée par Napoléon III afin de récompenser les 390 000 soldats encore en vies en 1857.

Le don de Napoléon III à ses soldats

En 1814, le traité de Fontainebleau a décidé au moment de l’abdication de Napoléon que ses biens doivent revenir à la couronne. C’est à ce titre que les biens ont été confisqués au bénéfice du trésor Royal. Il fallait attendre l’arrivé au trône du neveu de Napoléon 1er, Napoléon III pour que les soldats et la parole de son oncle soient honorés « J’ai voulu  » a précisé l’empereur, « qu’une médaille vienne rappeler à tous ceux qui avaient servi dans nos armées, la dernière pensée de leur chef. »

La médaille accompagnée d’un diplôme

La médaille a une forme ronde, dessinée par Albert Barre, un graveur renommé est constituée de bronze patiné avec les deux faces entourées d’une couronne de lauriers entrant, par ses extrémités, dans une couronne impériale ornées de huit aigles, dont les têtes sont tournées vers la gauche. Il existait des modèles en or, en argent ou émaillés (François Régis TZ) suspendus à un ruban vert à cinq raies rouges.

Vous trouverez à l’envers de la médaille, le profil droit de Napoléon Bonaparte, avec l’inscription NAPOLÉON Ier EMPEREUR. En revanche, à l’avers, on y trouve une inscription circulaire CAMPAGNES DE 1792 A 1815, et, sur neuf lignes: A SES COMPAGNONS DE GLOIRE – SA DERNIÈRE PENSÉE – STE HÉLÈNE – 5 MAI 1821.

Pour couronner le tout, Napoléon III a livré les médailles dans une boite en carton recouvert de papier glacé blanc faisant apparaitre sur le couvercle une aigle couronnée avec l’inscription: AUX COMPAGNONS DE GLOIRE DE NAPOLÉON I – DÉCRET IMPÉRIAL DU 12 AOÛT 1857.

Les médailles délivrées aux soldats étaient accompagnées d’un diplôme d’une dimension de 29 cm x 19 cm, sur le lequel il est aggravé au centre le dessin de l’envers de la médaille. Sur ce diplôme, il est indiqué le nom et le grade du titulaire, ainsi que l’unité dans laquelle il a servi.

Il existe environ 400 000 bénéficiaires de cette médaille dans le monde.

FR Tézé, Parsi île de France

empirefrançois régis tézémédaillenapoléon 1ersainte hélènesoldats

FR-Teze • 9 février 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *