Francois-Régis Tézé

Le blog d'un passionné d'histoire

Histoire de France…La crise financière de 1789-1799

Entre la proclamation du Consulat avec Napoléon en 1799 et les états généraux en 1789, bon nombre de gouvernements se sont succédé et tous fascinés par l’argent. Afin de relancer l’économie, ils ont procédés à des émissions successives de monnaies. Mais, ces émissions ont entrainé des spéculations et la ruine de la France.

Une dette gigantesque

Au début de la révolution en 1789, la France trainait une énorme dette et les affaires ne marchaient plus. Comme aujourd’hui, afin de rembourser sa dette, l’état procède à une émission de monnaie papier. Ainsi, le Trésor Public est renfloué, une partie de la dette est réglée, mais au bout de 5 mois alors que tout allait bien l’état se retrouve une nouvelle fois dans des problèmes.

Le gouvernement décide d’émettre d’autres monnaies, ainsi de suite jusqu’à une cinquantaine d’émissions. En raison de ces émissions successives, les prix des articles augmentent considérablement, et l’état impose de nouveaux impôts aux riches, et le peuple se révolte, l’économie est à plat.

Situation financière dramatique

Quand le Directoire arrive au pouvoir en 1795, il trouve une situation financière dramatique, lui aussi va procéder à émettre des billets en circulation sans aucune valeur. A partir de 1797, le Directoire décide de détruire l’appareil d’impression des mandats. Ainsi, il fallait attendre 40 ans afin que les affaires reprennent.

Les victoires de Napoléon Bonaparte

Ce dernier devient Consul dans une France complètement ruinée sur le plan moral et politique avec une dette effroyable. Il fallait résister aux spéculateurs pour ne pas augmenter sans cesse les réserves d’argent. Napoléon procède aux paiements en espèces.

François Régis Tézé

FR-Teze • 29 décembre 2015


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *